18 ressources pour surveiller vos contenus et votre e-réputation sur le Web

Surveiller ses contenus pour éviter le plagiat et faire attention à sa réputation sur internet devient un réflexe pour les organisations et les individus. L’un et l’autre doivent construire leur identité numérique pour se présenter sous leur meilleur jour auprès des clients, des partenaires, des employeurs potentiels et plus si affinités. Pour cela, il est important de faire le point régulièrement sur le Web qui — s’il est parfois considéré comme la maladie –, est aussi le remède. Voici une liste de ressources qui vous permettra de faire le point sur votre « marque personnelle » et votre « e-réputation ».

Ah, elle est belle la jeunesse 2.0

Kevin possède un iPhone 4, un MBP. Il n’a pas encore trouvé l’Amour (peut-être devrait-il essayer un site de rencontre, sauf si c´est déjà fait) mais s’identifie aux candidats de la télé-réalité en live-twittant #adp ou #SS4. Les calculs en base 28 ne sont pas son fort, ce qui explique son inscription à flojuggler pour gérer les cycles de ses conquêtes féminines. Pour éviter que ses nombreuses ex ne fassent irruption dans sa timeline Twitter ou Facebook, il tient à jour Ex-Blocker (bien que la plupart des filles qu’ils rencontrent alimentent son Tumblr BonjourLangoisse). Pour éviter de se retrouver seul pour faire une partie de volley, il loue régulièrement des amis sur RentAFriend.

TinEye — La recherche d’image « inversée »

TinEye est le premier moteur de recherche d’image sur le Web utilisant une technologie d’identification globale de l’image plutôt que les mots-clés ou les meta-informations. TinEyes parcourt régulièrement le Web à la recherche des nouvelles images tout en acceptant les soumissions volontaires : à ce jour TinEye a indexé 1 630 532 499 images pour vous permettre de trouver votre bonheur !

Impact des «Follow Friday» sur Twitter

D’après l’article de Jean-Nicolas Reyt sur les chiffres du «Follow Friday» il ressort que l’impact du #followfriday sur le nombre d’abonnés est assez faible. Si l’on considère l’échantillon choisit pour l’enquête, on s’aperçoit qu’il s’agit de comptes Twitter qui possèdent de nombreux followers et dont la thématique est ciblée. Ces deux éléments forment un cocktail assez instable pour juger de la performance des #FF :